Loin des yeux, Près du cœur

Pour débuter l’émission, Normay nous rappelle que l’émission est disponible sur le site Internet du Mouvement Retrouvailles et sur différentes pages Facebook, dont celles du Mouvement Retrouvailles, AER, L’Histoire des crèches, Les oubliés(es) de la loi 113 et Loin des yeux, Près du cœur. Vous pouvez écouter ou réécouter les émissions à votre guise. Si vous recevez une invitation pour participer à l’émission, n’hésitez surtout pas, c’est un bel endroit pour lancer votre avis de recherche ou pour livrer un témoignage.

Cette semaine Normay reçoit Linda Caron, une personne adoptée, née le 15 août 1960 à l’Hôpital Notre-Dame-de-la-Recouvrance à Ville Vanier et surpassée à la Crèche St-Vincent-de-Paul, en vue d’adoption. Elle a été adoptée le 30 octobre 1960. Elle pesait 6 livres et 12 onces et mesurait 19 ½ pouces. Il était indiqué sur son papier de la crèche « délivrance artificielle » (À titre informatif, une délivrance artificielle est : une extraction manuelle du placenta hors de l’utérus, suite à une hémorragie survenant alors que le placenta n’est que partiellement décollé, enchatonné ou incarcéré dans l’utérus ou le non-décollement placentaire au-delà de 30 minutes, après l’accouchement). Sa mère avait 30 ans, canadienne française, ménagère, résidente de la grande région de Québec et des environs. Il est indiqué qu’elle a souffert d’une bronchite et d’une pneumonie à l’âge de 10 ans. Ce sont les seules informations qu’elle a pu obtenir. Il semble que sa mère soit introuvable car il lui ont révélé son nom, donc pas de veto à la divulgation et pas de contact effectué par le CIUSSS). Elle se nomme Gisèle Vézina.

Lors du « projet-pilote » dans les années 1990, Linda a adhéré et une intervenante lui a dit qu’il y avait 3 possibilités, dont une personne décédée, une personne qui dit n’avoir jamais eu d’enfant et qui résidait en Ontario et une troisième dont Linda ne se souvient plus de la réponse obtenue.

Selon My Heritage, elle aurait trouvé une dame de ce nom, qui aurait été religieuse. Est-ce bien elle ? Elle ne le sait pas. Il lui est proposé de faire un test avec Ancestry, ce qui pourrait lui procurer un peu d’informations.

Nous lui souhaitons bonne chance.

NOTA : Hôpital Notre-Dame de la Recouvrance (1948-1962)

L’hôpital Notre-Dame-de-la-Recouvrance est en fait une maternité. Les Servantes du Cœur-Immaculé de Marie (Sœurs du Bon Pasteur) sont à l’origine de cette œuvre fondée en 1948-1949. Sise au 233 rue Giguère dans le quartier de Québec ouest, elle vient alors en réponse à un besoin criant ressentiment dans ce quartier ouvrier frappé par le chômage et la pauvreté : une offre de soins aux femmes enceintes dont la condition sociale limite l’accès aux soins de santé. Depuis 2018, cet établissement appartient au Grand Séminaire de Québec pour accueillir les séminaristes actuels et les nouveaux candidats.

Chanson (référence) « Maman » d’Anne Sylvestre : https://www.youtube.com/watch?v=GvW0CfqRiVc

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s