Loin des yeux, Près du cœur

recherche une jumelle de laquelle elle aurait pu être séparée à la naissance, le 3 juin 1957, à l’Hôpital de Schefferville. Sa mère a été anesthésiée pour l’accouchement et n’a aucun souvenir d’avoir eu deux enfants. Le médecin accoucheur était le Dr. Ernest Boies. Sauf que le petit poids de Lise, 5 lbs, un torticolis congénital, le cordon ombilical autour du cou, une grand-mère qui a eu des jumeaux, sont des éléments qui lui laissent croire qu’il y aurait une jumelle quelque part. Et, écoutez bien la suite…

Lors d’un passage à la boutique de vêtements pour dames, Colori, au Centre Les Rivières, de Trois-Rivières, Lise a levé la tête et une jeune femme, entre 25 et 30 ans, la fixait. Cette dame s’est d’ailleurs excusée de la fixer ainsi, mais elle lui a dit qu’elle croyait voir sa mère, qu’elle venait de quitter à sa résidence de Québec. Ce qui était impossible Elle se disait qu’elle s’était mise une perruque et des lunettes, mais sa voix, sa stature, sa démarche et tout le reste, c’était pareil. Elle était vraiment estomaquée. Lise est demeurée sans réaction, tellement elle était sidérée. Ça ne peut pas être seulement une ressemblance. Pour qu’une jeune femme qui venait de quitter sa mère croit la voir dans une autre personne… impensable. Sauf que la jeune femme est partie et Lise n’a pas demandé plus, trop surprise.

Depuis ce temps, ça ne lui sort pas de la tête. Elle a toujours eu ce sentiment de vide, d’ennui, ce besoin d’une connexion qu’elle n’a jamais pu combler. Un sentiment souvent ressenti chez une personne adoptée. Il semble toujours lui manquer un morceau de casse-tête. Lise est retournée à la boutique, au cas où quelqu’un la connaîtrait. Elle y retourne souvent, mais sans succès. Si cette histoire vous dit quelque chose, contactez-nous svp.

La mère est décédée à l’âge de 97 ans, en 2018. Elle s’appelait Étiennette Larocque (Rivard, nom social à l’époque). Schefferville a fermé au début des années 1980 et elle ne sait pas où aurait été transféré les dossiers.

Nous lui souhaitons la meilleure des chances dans cette recherche.

<a

2 commentaires sur « Loin des yeux, Près du cœur »

  1. Bonjour ,Je suis resté a Trois Rivieres 3 ans ,si j’avais une photo de Lise ,je pourrais comparé si je connais sa sosie .L’envoyer sur mon email :nicolegillesmalo@hotmail.com…ou sur messenger Nicole Malo

    J’aime

  2. Bonjour Nicole – À noter que le sosie de Lise, qui pourrait être une jumelle, demeure à Québec et non à Trois-Rivières. Lise a rencontré sa fille dans une boutique de Trois-Rivières, mais sa mère ne demeure pas là.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s