Top 10 Ces types de lecteurs qu’on connaît tous

 

En tant que lecteur aguerri, il est probable que vous ayez côtoyé et que vous continuiez de côtoyer d’autres lecteurs aussi passionnés que vous. Depuis le temps, vous avez acquis une expérience qui vous permet même de classer par typologie les lecteurs que vous rencontrez. Et même si ce n’est pas bien de mettre les gens dans des cases, on ne peut pas nier que chaque lecteur, malgré des manies et des caractéristiques très spécifiques, appartient à une catégorie dominante. En voici quelques-unes :

1. Le LGV

Lecteurs 1

Le LGV ou Lecteur Grande Vitesse est, comme son nom l’indique, un individu qui lit plus vite que son ombre. Toujours en avance sur tout le monde, il peut agacer les lecteurs qui l’entourent car, même si lire n’est pas une course, on se demande souvent quel est son secret pour lire si vite et surtout pour retenir dans le menu détail toute l’intrigue. Malheureusement pour lui, le LGV est également craint comme la peste car il s’avère être un spoiler redoutable.

 

2. L’intello

Lecteurs 2

Pour éviter toute stigmatisation et généralisation abusive, on ne fera pas de description physique de ce lecteur, même s’il est vrai qu’il porte souvent des lunettes. Passionnant pour certains, ennuyeux pour d’autres, il ressemble à une encyclopédie quand il partage ses lectures, lui qui a lu toute la littérature russe et les philosophes allemands. Sa seconde passion est scrupuleusement liée à la première et consiste à apprendre le plus de langues possibles afin de lire les grands auteurs en version originale pour ne pas les dénaturer.

 

3. Le sentimental

Lecteurs 3

Cette catégorie rassemble généralement des cœurs d’artichauts, des cœurs brisés, des grands sensibles et des Bridget Jones en puissance. Ils aiment, vibrent et vivent pour l’amour, d’ailleurs ils ne se ménagent pas : il n’ont pas peur d’aimer, que ce soit en silence ou ostensiblement jusqu’au râteau. Il n’est pas rare de les voir pleurer comme des madeleines devant une belle histoire d’amour, car ces grands sentimentaux connaissent mieux que quiconque la valeur des émotions. Vous les aimez pour leur sincérité et leur grande générosité, par contre vous ne vous risquez pas à aller au cinéma avec eux.

 

4. Le survolté

Lecteurs 4

Le survolté est un homme de lettres et de théâtre. Aussi, quand il parle de littérature, ce sont des envolées lyriques à n’en plus finir, ponctuées de « oh » de « ah », de petits rires mondains et de colères foudroyantes (« je ne suis pas d’accord, enfin ! »). Bref, avec lui impossible d’argumenter puisqu’il occupe tout l’espace et ne laisse personne en placer une. Et si par malheur quelqu’un d’autre que lui a la chance de pouvoir prendre la parole plus de deux minutes, il s’éclipse pour faire partager à d’autres son emballement.

5. Le prétentieux

Lecteurs 5

Contrairement à l’intello qui partage volontiers l’étendue de son savoir, le prétentieux pense que la littérature est un bon moyen de légitimer son snobisme. Il choisit scrupuleusement ses lectures parmi un florilège d’auteurs compliqués ou d’œuvres rares. Il lit plus pour se faire une caution sociale que par plaisir. Typiquement, il fait partie de ceux qui ont lu toute la Recherche pour se la péter, mais finalement, à part affirmer à tous que « c’est vrai-ment incroyable », il n’a pas l’air d’avoir grand chose à en dire.

 

6. L’obsessionnel

Lecteurs 6

L’obsessionnel est un personnage qui fonctionne par cycle, et ce n’est généralement qu’une fois qu’on a compris ça qu’on peut le côtoyer sereinement. Inutile de lui parler de policier s’il est dans un cycle fantastique et inutile d’évoquer la dernière série New Romance qui fait le buzz s’il est dans une période où il se refait tout Harry Potter. S’il y a des obsessionnels compulsifs qui finissent par passer d’un genre à l’autre, sachez que les plus énervés d’entre eux ne changent jamais de genre : il ne lisent QUE du fantastique ou QUE des thrillers, ou QUE de la romance, et plutôt mourir que de lire autre chose.

 

7. Le paresseux

Lecteurs 7

Ah les paresseux ! Généralement on les aime bien car ils ont ce côté naïf et persévérant qui donne envie de croire encore au genre humain. Le paresseux, c’est celui qui vous admire lorsque vous lisez un livre car lui il aimerait bien aussi lire des livres mais « il n’y arrive pas ». D’ailleurs, chaque année il s’invente des challenges. Quand il est vraiment déterminé, le paresseux se met à lire et à adorer le bouquin en question, mais à la fin, il se passe toujours quelque chose, et on ne sait pas trop comment, il se retrouve devant la télé et ne finit jamais sa lecture, malgré toute la bonne volonté dont il est capable.

 

8. Le distrait

Lecteurs 8

C’est un rêveur qui papillonne. Au moindre bruit, il se dissipe, à la moindre mouche qui vole, il s’énerve. Pendant sa lecture, il a du mal à décrocher des pensées qui l’ont traversé toute la journée. Pendant le chapitre 5, il pense à son entretien du lendemain, pendant le chapitre 6, il se demande s’il va plutôt manger des épinards ou un bon burger, et puis au chapitre 9 il capitule enfin, s’apercevant qu’il n’a rien suivi au bouquin et qu’il va devoir tout recommencer. Le distrait lit en moyenne 2.6 fois le même paragraphe avant de l’avoir vraiment saisi dans son intégralité.

 

9. Le gros consommateur

Lecteurs 9

Il adore tout ce qui est commercial. Il a lu toutes les sagas à succès de ces dernières années, il suit les tendances et surtout il les vit à fond. Par exemple, il adore le cinéma et va donc voir tous les blockbusters tirés de livres en avant-première. Il lui arrive également d’acheter des produits dérivés hors de prix parce que c’est stylé. Le problème c’est que depuis qu’il a décidé de se faire un avis sur Orgueil et Préjugés en regardant le film parce que ça va plus vite, on ne sait plus s’il aime les livres autant qu’il veut bien nous le faire croire. Au moins, vous pourrez aller voir Cinquante nuances plus sombres avec lui au ciné.

 

10. Le philanthrope

Lecteurs 10

Le philanthrope tient un peu de l’intello mais ressemble aussi au sentimental. La littérature l’a grandi et le rend meilleur tous les jours. S’il a lu un livre incroyable, il le recommande à tous ; il ne rechigne pas à prêter ses ouvrages, et qu’à cela ne tienne si on ne les lui rend pas, il est heureux à l’idée d’avoir partagé un texte exceptionnel avec son prochain. Régulièrement, il offre sans raison apparente des ouvrages aux gens qu’il aime parce qu’ils lui ont fait penser à eux. Bref, il tient la littérature pour un objet pur et spirituel, c’est un généreux, un sage, un homme de lettres comme on n’en fait plus.

Et vous, à quelle catégorie vous identifiez-vous le plus ?

Catégories :Lecture

2 réponses

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s