L’adoption

 

 

Paroles de la chanson :  réalisée par Romuald en 1975

Le destin est parfois injuste
Et nous l’acceptons tristement
Aux dires de médecins illustres
Nous ne pouvons avoir d’enfant
Ne cherchons plus à qui la faute
Puisque nous allons adopter
Un orphelin qui sera nôtre
Tu vois que tout peut s’arranger

Un enfant perdu
Un enfant dont personne n’a voulu
Lui offrir la tendresse infinie
De nos deux cœurs, de nos deux vies
Allez viens, il ne faut pas pleurer
Toi qui n’as pas souffert pour enfanter
Ton cœur est lourd de bonheur à donner
À ce bébé que tu as mérité

Tu pleures, tu ris, tu t’interroges
Comme si l’enfant vivait en toi
Et tu me fais déjà l’éloge
Des dons de maman que tu as
Plus de peine, plus de tristesse
Demain nous irons le chercher
Ce petit qui est la promesse
D’un bonheur longtemps espéré

Un enfant perdu
Un enfant dont personne n’a voulu
Lui offrir la tendresse infinie
De nos deux cœurs, de nos deux vies
Mon amour, j’ai l’impression déjà
Que la maison résonne de petits pas
Je l’imagine deux bras tendus vers toi
C’est ton enfant qui me dira « papa »

Un enfant pour nous
Un bébé qui grandira chez nous
Qui deviendra le but de notre vie
Viens dans mes bras, nous aurons un petit
Allez viens, il ne faut pas pleurer
Toi qui n’as pas souffert pour enfanter
Ton cœur est lourd de bonheur à donner
À ce bébé que tu as mérité

Un enfant pour nous
Un bébé qui grandira chez nous …

Catégories :Video adoption

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s