Les pensionnats de la honte

Avec ces pensionnats, Ottawa voulait briser les cultures autochtones. Les enfants qui y étaient enfermés n’avaient pas le droit de parler les langues amérindiennes et inuites. L’objectif était d’en faire de «bons petits Blancs». Outre la douleur du déracinement, la perte d’une culture, d’une langue, d’un nom, d’une famille, ils devaient endurer des coups et des sévices sexuels. Il y aurait 150,000 enfants qui auraient été déracinés.

Dans cette vidéo,  il y a le témoignage bouleversant d’un ancien pensionnaire autochtone. Reportage d’Azeb Wolde-Giorghis.

 

Catégories :video racisme

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s