La lecture et les garçons

 

La lecture et les garçons

 

Il est prouvé que la lecture est un gage de réussite scolaire non seulement en français, mais dans toutes les matières. Les études notent cependant que les garçons se montrent, en général, moins intéressés par les livres, et sont donc moins bons en lecture que leurs camarades féminins. Pour susciter leur intérêt pour les livres et la lecture, plusieurs stratégies peuvent être mises en place à la maison.

Les difficultés en lecture peuvent entraîner des répercussions négatives sur l’ensemble des résultats scolaires. Cette situation touche davantage les garçons, parce qu’ils sont en général moins intéressés par la lecture que les filles. Puisque c’est dans la famille que commence l’aventure de la lecture et de l’écriture, que pouvez-vous faire pour réconcilier votre garçon avec les livres?

Réussite en lecture = réussite scolaire

Selon un document produit par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport du Québec (MELS), les élèves qui rencontrent des difficultés dans l’apprentissage de la lecture prennent graduellement du retard dans toutes les matières jusqu’à atteindre un niveau, à la fin du primaire, qu’ils n’arrivent plus à combler. Pourquoi? Parce que l’ensemble des matières passe par l’écrit pour transmettre l’information, autant les sciences et la géographie que les mathématiques.

Cette problématique touche principalement les garçons, qui lisent moins et développent leurs habiletés en lecture plus lentement que leurs camarades féminins. En effet, toujours selon le MELS, si garçons et filles sont à peu près au même niveau quant à l’apprentissage de la lecture et de l’écriture dans les premières années du primaire, l’écart en faveur des filles se creuse ensuite progressivement au fil des ans et persiste au secondaire.

Pourquoi les garçons aiment-ils moins lire?

Il y a plusieurs raisons qui expliquent que les garçons s’intéressent moins aux livres et aiment moins lire. Certains chercheurs soulignent que les garçons perçoivent souvent la lecture comme une activité féminine et y accordent donc moins d’importance parce qu’ils ont peu de modèles de lecteurs masculins. Certains évoquent le facteur neuropsychologique, l’hémisphère gauche du cerveau (qui décode les lettres et les mots et qui gère les habiletés linguistiques) se développant plus vite chez les filles que chez les garçons.

Puis, Millard (1997) fait remarquer que les sujets et les textes choisis par les enseignants en classe désavantagent souvent les garçons parce qu’ils ne correspondent pas à leurs goûts de lecture. Il faut savoir que ceux-ci montrent une préférence pour les bandes dessinées et les textes humoristiques et se disent intéressés par la science-fiction, les romans d’aventures, les romans policiers, les connaissances scientifiques et les rubriques sportives dans les journaux.

Stratégies suscitant l’intérêt des garçons pour la lecture

Puisque c’est dans la famille que commence l’aventure de la lecture et de l’écriture, voici quelques actions que vous pouvez poser à la maison pour favoriser le goût de la lecture chez votre garçon :

Lui donner des modèles masculins

Inviter le père, le frère, l’oncle, le grand-père ou un homme significatif à lui faire la lecture ou à partager des moments autour de la littérature avec lui. 

Lui créer un coin lecture

Aménager, dans sa chambre ou ailleurs dans la maison, un endroit calme, confortable et bien éclairé, propice à la lecture.

Favoriser l’accès aux livres et à des genres littéraires diversifiés

Il s’agit de la meilleure façon d’aider votre garçon à déterminer ses préférences en lecture!

 Le laisser choisir ses livres

Ainsi, la lecture restera une activité agréable, amusante, et non une corvée.

Commencer par lui offrir des lectures courtes et simple

En effet, il est préférable de lire beaucoup et souvent, plutôt que de lire des livres  difficiles.

 L’abonner à la bibliothèque

Ainsi, il sera en contact avec une quantité importante de livres et pourra emprunter ceux qui l’intéressent.

Multiplier les activités autour de la lecture

Que ce soit en le faisant lire (recettes de cuisine, manuels d’instructions, brochures, courrier, etc.), en parlant de lecture avec lui ou en faisant ensemble des sorties littéraires (soirée de conte, bibliothèque, librairie, salon du livre, etc.).

 Rédaction  Amélie Cournoyer  Alloprof. Parents   4 octobre 2017

Catégories :Lecture

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s